jueves, 29 de mayo de 2008

Una Logia del GODF inicia una mujer.

Depuis le convent (congrès) de l’année dernière, le Grand Orient de France est schizophrène : d’une part, il refuse que les Loges initient des femmes et, d’autre part, ce même convent refuse de reconnaître le caractère exclusivement masculin de l’obédience !Schizophrénie manifestée aussi dans la procédure d’initiation de la première femme dans la plus vieille obédience du monde.
La candidate en cause a bénéficié de toute la régularité administrative requise pour sa réception, celle-ci est donc juste et parfaite. Il n’y va pas d’une initiation en catimini, quasi confidentielle ou d’une provocation comme en avait déjà connue, jadis, l’obédience. Sur ce plan, la réception de la candidate est inattaquable. Atmosphère ce samedi 24 mai au siège du Grand-Orient, rue Cadet à Paris, où la Loge Combat initie trois profanes, dont une femme.
Il y a du monde, tellement de monde que la salle initialement prévue pour la cérémonie s’avère trop petite et c’est sous l’imposante coupole de l’immense salle du Conseil de l’Ordre que vont s’assembler les quatre cents maçons et maçonnes venus assister à cette Tenue historique. J’évalue à quarante pour cent les maçonnes du Droit Humain ou de la Grande Loge Féminine qui, par leur présence, témoignent de l’intérêt qu’elles portent à la disparition d’un des derniers symboles du patriarchat, comme l’a souligné dans son allocution le Président de Combat.
Rappel aussi des années de motions, vœux, discussions, colloques, réunions, rencontres pour aboutir à cette initiation à risque. Car il est bien là ! Même si dans les deux semaines à venir, cinq femmes vont être initiées dans des Loges du Grand-Orient, rien n’empêche le Conseil de l’Ordre de sanctionner ces Loges, non pas pour avoir initié des femmes, mais pour ne pas avoir suivi ses « fraternelles recommandations » de respecter la décision du dernier convent de ne pas initier des femmes. Subtils et shizophréniques distinguos !
Ces Loges seront-elles suspendues ? Iront-elles devant la justice civile, si la justice maçonnique confirme leur suspension ? Quelle sera la position du convent qui se tiendra en septembre ? Autant de questions qui entretiendront le suspense et feront circuler la parole dans le landerneau maçonnique. Samedi, c’était plutôt la fête dans cette salle comble où, en aveugles, se frayaient un chemin initiatique les trois impétrants, dont une jeune femme qui, consciemment ou non, par sa présence, révolutionne la vénérable institution. ( Fuente Candide Blogg)
[El GOdF se verá obligado a una profunda reflexión que esperamos se desarrolle constructivamente entre la Escuadra y el Compás y le conduzca a la "triple opción" que hace años ya practica la GLSE, y que deja a cada logia la libertad de iniciar o no mujeres, o de constituirse como masculina, femenina o mixta. De ese modo la integración de la mujer en las logias se hace paulatina y gradualmente respetando la libertad de cada taller. A nuestro juicio no tiene sentido que una Obediencia liberal y adogmática se encastille en el dogma de "la exclusividad masculina" y no de un paso a favor de la libertad. Una libertad que no obliga sino que permite]